La Spiritualité Inclut Tout – Même la Politique

La Spiritualité Inclut Tout – Même la Politique
3 min read

Osho,
Ne serait-il pas préférable de ne parler que de spiritualité ? Pourquoi vous mêlez-vous de politique et d’autres sujets ?

« Je regarde la vie dans sa totalité et cette vision totale est ce que j’appelle la spiritualité. La politique est l’un des sujets, tout comme la mathématique et les droits de l’homme. La spiritualité n’est pas une catégorie unique ; la spiritualité signifie la vie dans sa totalité.

La spiritualité, c’est connaître et vivre la vie dans sa totalité.  La politique peut avoir sa propre catégorie et les mathématiques aussi, mais pas la spiritualité, car la spiritualité n’a pas sa propre catégorie. Elle est l’art de vivre cette vie dans sa totalité. Elle touche tous les aspects de la vie.

Bien sûr, le monde politique n’aimerait pas que la spiritualité le touche, pas plus que la science ou le monde des affaires – parce que la spiritualité change tout ce qu’elle touche. Dès que la réflexion de la spiritualité tombe sur la politique, la politique ne peut pas rester la même ; de même, la science et les affaires ne peuvent pas rester ce qu’elles sont.

Il est à leur avantage que la spiritualité ne les touche pas, mais ce n’est pas bon pour la spiritualité. Dès que la spiritualité est divisée en segments, elle devient sans vie et sans couleur. Elle ne peut rester bien vivante que dans son intégralité. Cela ne signifie pas que la spiritualité doit devenir politisée, ou autre chose. Elle n’a pas besoin de devenir quelque chose, son écho est suffisant. Elle n’a qu’à s’intéresser à la politique, aux affaires et à la science. Sa vision et sa conscience même représentent une révolution.

J’essaie de suivre cette voie, et je vais continuer à la suivre.

Mais de nombreux intérêts particuliers ont peur de cela. Ils veulent même définir les limites de la spiritualité. Ce n’est que pour se sauver eux-mêmes et pour détruire la spiritualité.

Une institution qui dépend de l’exploitation des gens ne voudrait pas que la spiritualité prenne intérêt à la totalité de la vie parce que la spiritualité ne peut pas tolérer l’exploitation – et toute spiritualité qui la tolère est impuissante. En fait, la spiritualité qui prévaut n’est pas du tout de la spiritualité, mais une sorte de pseudo-spiritualité. Ce genre de spiritualité n’a agi que comme un hallucinogène et je ne veux pas être associé à une telle affaire.

En ce qui concerne la promotion de la spiritualité, aucune sorte de propagande ne m’intéresse.

En fait, l’homme doit être libéré de toute sorte de propagande. La conscience ne peut comprendre que ce qui s’élève au-dessus de toute propagande. La propagande est un conditionnement, alors que la spiritualité est un déconditionnement. On peut avoir de la propagande politique, mais pas de la propagande spirituelle.

Ceux qui font de la propagande pour la spiritualité ne sont rien d’autre que des politiciens déguisés.

Je ne suis ni un promoteur ni un prêcheur. Je veux rompre le sommeil de tous. Je veux secouer les gens de leur inconscience, pour qu’ils puissent voir et penser par eux-mêmes. Je ne veux pas penser à leur place. C’est ce que le prêcheur fait. C’est ce que le promoteur fait. Ils incitent les gens à s’endormir parce que seuls ceux qui dorment leur font confiance et font d’eux des leaders et des maîtres. Une personne éveillée trouvera son propre chemin. Elle ne devient l’élève ou le disciple de personne. Seules les personnes inconscientes peuvent être des étudiants et des disciples.

Bien sûr, les gens se mettent en colère s’ils sont réveillés, mais je suis content de cela – car c’est le début de leur éveil. »

Extrait de : Osho, Into the Void, Talk #5 – Wakeful Watching: Losing the Identification with Thoughts

Pour lire l’original en Anglais, cliquer ici.

Trademarks | Terms & Conditions | Privacy Policy | Cookie Policy | Contact Us
OSHO International Foundation | All Rights Reserved © Copyrights